lundi 22 juin 2009

Chiffres-clés du coaching

Quel est le chiffre d’affaires du coaching ?

Le marché du coaching est très difficile à estimer.

On peut estimer en France que le marché génèrera près de 100 millions d’euros pour 2009, si l’on se fonde sur les projections de croissance et les différentes enquêtes publiées entre 2004 et 2007.

Le marché du coaching est aujourd’hui beaucoup plus développé en France que dans d’autres pays francophones tels que la Suisse ou la Belgique. Il y est aussi plus « organisé » : présence plus forte d’associations, fédération, et d’écoles formant au métier de coach.

Le coaching est toujours en pleine phase de croissance en France (73% des entreprises françaises estiment fin 2008 que le coaching est en progression dans leur entreprise)*, alors qu’il aurait atteint la phase de « maturité » en Amérique du Nord, où il s’est développé plus précocement qu’en Europe, tant au Canada qu’aux Etats-Unis.

Les réformes de la législation de la formation, déjà en vigueur pour certaines, et prévues pour les années à venir, devraient offrir un cadre facilitant le financement du coaching par les entreprises et/ou l’Etat ou les Territoires, et par là même faciliter son développement dans les entreprises.

Enfin, l’arrivée récente d’initiatives telles que le « chèque coaching » ou le
« chèque emploi universel » en France, devraient également permettre le développement du coaching, par sa prise en charge financière (respectivement sa prise en charge sur les budgets des oeuvres sociales des entreprises, et l’aide au financement du coaching pour les particuliers).

*source : enquête Syntec publiée en décembre 2008

Quelles sont les grandes tendances du marché ?

Les clients du coaching

Le coaching a fait son entrée dans la plupart des grandes entreprises, tous secteurs confondus. Les PME-PMI commencent pour certaines d’entre elles à y avoir recours.

On peut observer que le coaching, après avoir concerné dans un premier temps particulièrement les dirigeants, « descend » aujourd’hui dans les échelons hiérarchiques des entreprises qui y font appel. Managers opérationnels, cadres et non cadres à potentiel sont autant de bénéficiaires nouveaux du coaching.

On le trouve aujourd’hui aussi bien dans les entreprises privées que publiques.

De plus de dirigeants de TPE et des créateurs d’entreprise y ont également recours.

On peut aussi noter le fort développement du coaching dans la sphère privée, auprès de particuliers, que les objectifs du coaching soient personnels ou professionnels.

Enfin, après avoir concerné uniquement des adultes, le coaching se développe également auprès des jeunes.

Les objectifs du coaching

L’évolution des objectifs du coaching est bien entendu très liée à l’évolution de sa cible, et très liée aux évolutions sociétales et aux thèmes de préoccupation des entreprises.

Focus sur l’évolution des objectifs du coaching pour les entreprises :
Auparavant centré sur le renforcement des compétences managériales, le coaching s’étend aujourd’hui aux problématiques de développement personnel et d’évolution des comportements* :

· l’amélioration de son fonctionnement avec son équipe (pour 83 % des sondés),
· le développement du style de management, l’élargissement des responsabilités (82%),
· la prise de poste (68 %),
· la gestion de conflit et de stress (67 %),
· l’accompagnement sur un enjeu fort situationnel (67 %),
· le développement du mode de communication (63 %),
· le développement dans son poste (55 %).

*source : enquête Syntec publiée en décembre 2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires

Enregistrer un commentaire